[GC2014] La conférence Xbox

[Note: j’ai écrit cet article AVANT UNE CERTAINE ANNONCE SURPRISE. Cela a son importance].

La GamesCom, c’est parti! Des trois gros salons mondiaux de jeux vidéo, j’ai toujours considéré la GC comme le moins intéressant. Non pas que le salon soit dénué d’intérêt, mais par rapport à un E3 et ses annonces fracassantes (enfin, pas toujours…) ou un Tokyo Game Show qui, même sur le déclin ces dernières années, nous permet d’avoir des nouvelles des développeurs japonais (pour votre info, oui, ils sont toujours vivants), la GC n’a jamais été un salon où l’on apprenait de nouvelles choses. C’était plus le salon où l’on jouait aux jeux annoncés à l’E3 ou aux jeux qui allaient sortir en fin d’année. Enfin, jusqu’à présent… Car ces dernières années, la donne a changé. Les constructeurs semblent plus s’y intéresser et donnent même des conférences. Je vous avouerais que je me souviens surtout de celles de Sony les années passées. Mais cette année, la GC se rapproche plus de l’E3, avec beaucoup plus de communication autour de l’événement, un match Microsoft-Sony qui se jouera en deux conférences, Konami qui organisera un petit événement autour de Metal Gear et même Electronic Arts qui sera sur place pour, je l’espère, nous montrer autre chose que du vide. Bref, il manquerait plus qu’Ubisoft pour que ce soit l’E3 de l’Europe (mais ils sont surement trop occupés à réfléchir aux six Assassin’s Creed qu’ils vont sortir en 2016…). Et l’intérêt grandissant de ce salon se confirme avec la conférence Microsoft, sur laquelle je m’apprête à revenir.

Elle n’a pourtant pas commencé en fanfare, avec un nouveau trailer pour Assassin’s Creed Unity et un retour sur l’exclusivité des légendes du football pour le mode Ultimate Team de FIFA 15, mode le plus joué apparemment, présenté par Schmeichel (l’ai je seulement bien écrit?), gardien danois célèbre en son temps. Heureusement qu’un trailer montrant plusieurs jeux indépendants arrivant sur la Xbox One est venu nous sortir des griffes de l’ennui à ce moment. Je n’ai pas retenu tous les jeux montrés car ça allait assez vite, mais j’ai retenu une chose pour ces jeux indés, ceux présentés après et ceux présentés chez Sony: aucun n’est exclusif. En effet, la phrase accompagnant quasiment tous les trailers de jeux était « Sort sur notre console. En premier. ». Ceci dit, pour revenir sur les jeux de ce trailer, il y en a pas mal qui m’ont accroché d’un point de vue visuel et vis à vis de ce qu’ils dégageaient en terme d’ambiance. Il faudra voir ce que ça donne en détail, au cas par cas. Le présentateur des jeux indés de Microsoft (désolé, j’ai oublié son nom =/) s’est ensuite penché sur cinq jeux plus particulièrement, dévoilant un trailer pour chacun d’entre eux. Space Engineers a du potentiel, Super Hot aussi (mais il faut dire aux dev d’arrêter la drogue), The Escapists s’annonce vraiment sympa, Smite est probablement le MOBA le plus générique que j’ai vu de toute ma vie et bien sur Below s’annonce absolument fantastique, c’est d’ailleurs pourquoi j’ai choisir de mettre son trailer ci dessus.

Rise-of-The-Tomb-Raider-Screenshot-01

Microsoft a ensuite enchainé avec du classique: un peu de gameplay solo pour Advanced Warfare (qui s’annonce comme du COD pur jus, avec son lot de destruction massive de ponts géants et de mecs qui se prennent des poids lourds dans la gueule) en rappelant l’exclusivité (temporaire) de certains contenus et à quel point ils étaient potes avec Activision. Puis ensuite ils ont présenté Evolve, qui a eu le droit à une séquence de gameplay commenté (un moment assez étrange, je dois l’avouer).
Et il y a eu le coup de tonnerre. Le plantage de piolet dans le dos des joueurs diront certains. Rise of the Tomb Raider (en lice pour le Video Game Award du titre le plus pourri le plus inspiré pour un jeu vidéo) sortira exclusivement sur Xbox en hiver 2015. J’avoue que cette annonce m’a fait passé par tous les états possibles et inimaginables. Ce qui est réjouissant dans un sens, car on n’est rarement surpris par les annonces des gros salons ces derniers temps. D’abord, le déni. « Non, j’ai du mal comprendre. C’était en anglais, j’ai pu me tromper. Peut être qu’il parle de contenu exclusif? ». Mais non. L’exclusivité a été confirmée, même par Crystal Dynamics (aucune source ne peut être plus fiable que ça). Et c’est à ce moment que je suis entré dans ma période rage/larmes (au sens figuré hein, j’ai pas réellement chialé). Je vais surement passer pour une espèce de fanboy Sony, et aussi pour un hypocrite vu qu’il y a quelques temps j’avais plus ou moins dit aux gens de ne pas se plaindre de l’exclusivité Wii U de Bayonetta 2. Mais j’ai trouvé cette annonce injuste, et j’en veux à Crystal Dynamics. Et je vais vous expliquer pourquoi.
Déjà, l’injustice. Je ne vais pas vous sortir quelque chose que j’ai pas mal vu sur les forums aujourd’hui du genre « la série est née sur Playstation! ». Je n’irais pas jusqu’aux débuts de la série et n’évoquerais même pas sa relation avec les consoles Playstation (ou le PC, qui se voit aussi privé du jeu, ne l’oublions pas). Je n’ai pas besoin d’aller aussi loin. Je pars d’un principe simple: Tomb Raider, le reboot, dont cette suite est le deuxième épisode, a été vendu sur PS3, Xbox 360 et PC. Et il a été ensuite réédité sur Xbox One et Playstation 4, une version qui était en fait un portage de la version PC (donc de meilleure qualité que les version 360 et PS3) et qui, je le pensais, était là pour installer la série sur les nouvelles consoles (avant l’arrivée du deuxième, donc). Ce qui me dégoûte, c’est que le premier épisode a été acheté par des joueurs sur plusieurs machines, et que maintenant il est exclusif à une seule machine. Déjà rien que ça, c’est n’importe quoi. Dans la plupart des cas on voit l’inverse: une exclusivité d’un éditeur tiers fini par sortir sur d’autres machines pour augmenter les ventes et étendre le nombre de joueurs pour les éventuelles suites. Ce fut le cas de Bioshock et de Mass Effect, par exemple, qui étaient des exclusivités Xbox 360 à la base. Alors oui, il existe le cas de Bayonetta 2. Mais c’est totalement différent je trouve, car dans ce cas précis, le jeu n’aurait pas existé sans Nintendo. SEGA n’aurait pas financé un deuxième épisode et Platinum Games ne l’aurait pas développé. Peut on en dire autant de Rise of the Tomb Raider? Square (et en particulier sa branche Eidos) n’est peut être pas l’éditeur le plus en forme, mais je ne pense pas que l’entreprise soit sur le point de mourir ou que ce nouvel épisode n’aurait pas vu le jour sans Microsoft. C’est d’autant plus triste pour les joueurs ignorés que ce reboot commençait une nouvelle histoire, une nouvelle aventure avec une Lara réinventée. On nous promettait de découvrir la façon dont Lara Croft était devenue l’aventurière que l’on connait, de vivres de nombreuses aventures à ses cotés, de s’attacher à elle (plus qu’avant grâce à son coté plus « humain »). Pour au final laisser de nombreux joueurs avec seulement le début de cette nouvelle licence. Mais le pire dans toute cette histoire, c’est qu’on se demande quel intérêt ça a, commercialement parlant, en dehors de celui de Microsoft qui dispose d’une grosse exclusivité pour sa console? Si je me fie à VGchartz, ce jeu s’est mieux vendu sur PS3 sur les « anciennes consoles » et mieux vendu sur PS4 et PC que sur Xbox One. Donc, en faisant le choix de l’exclusivité Microsoft, CD décide de sortir son jeu sur la (ou les?) console où il s’est le moins vendu! Ajoutons à cela qu’il choisi le plus petit parc de consoles (la PS4 s’étant plus vendue et le PC disposant d’un parc conséquent). Cerise sur le gâteau, il ne propose pas le jeu sur les plateformes qui, au final, on le plus soutenu le premier épisode. Une belle façon de remercier « les fans ».
Ensuite, mon énervement envers CD. Ce n’est pas que cette exclusivité qui fait que je suis remonté contre eux (parce que bon, même si c’est dégueulasse, c’est le business…). J’ai toujours dit que ce n’était pas bien d’insulter des devs, de leur manquer de respect, etc… Mais pour moi, ce respect doit marcher dans les deux sens. Et franchement, quand je lis leur article de blog au sujet de cette exclusivité, j’ai vraiment l’impression qu’ils se foutent de ma gueule. Extrait:

« Cela ne veut pas dire que nous nous détournons de nos fans qui ne jouent que sur Playstation ou PC. Ce sont de bonnes plateformes, avec de bons partenaires et des communautés fantastiques. Nous avons Lara Croft et le Temple d’Osiris qui arrive sur ces plateformes en décembre, et Tomb Raider: Definitive Edition qui est disponible sur PS4. »

Donc en gros, ils nous privent de la suite de Tomb Raider, mais c’est pas trop grave parce qu’on peut se consoler avec un jeu de shoot en vue du dessus avec un skin Tomb Raider et la version refaite du premier épisode. MERCI, CA FAIT PLAISIR!

Bon, maintenant que j’ai vidé mon sac sur cette exclusivité, quelques précisions. Déjà, je n’ai pas trouvé le premier TR incroyable ou fantastique. Mais c’était un jeu agréable, que j’ai bien aimé et que j’ai pris plaisir à finir. Et dont j’espérais une suite meilleure. Donc oui, ça m’embête de ne pas pouvoir y jouer. Cependant, peut être que je m’emballe pour au final pas grand chose. Car chaque détail compte dans une conférence, c’est la guerre des mots et des annonces… qui n’en sont pas toujours. Phil Spencer a annoncé que RotTR sortirait en exclusivité sur Xbox en hiver 2015. Cela n’exclut pas forcément la 360 (que j’ai toujours). Et il se peut que ce soit une exclu temporaire. Surtout lorsqu’on voit qu’interrogé sur l’exclusivité, il a refusé d’en dire plus que cette phrase. Si c’était une exclusivité définitive, je pense qu’il n’aurait pas hésité à le dire… L’espoir est donc permis. Il le sera encore plus quand Square Enix, déjà déçu des ventes du premier, sorti sur cinq plateformes, décidera de tirer profit au maximum de son jeu. En attendant, il faut quand même féliciter Microsoft qui a réalisé un gros coup avec cette annonce digne d’un E3 et qui, sans aucun doute, restera dans la mémoire des gens comme le fait marquant de cette GamesCom.

 QB_Screenshot3

C’est ensuite Quantum Break qui a fait son apparition et dont on a vu pour la première fois du gameplay. J’attendais ça avec impatience. Je ne possède pas de Xbox One, mais j’adore Remedy et Quantum Break fait partie des rares jeux qui pourraient me faire craquer éventuellement, dans le futur. Sauf qu’après avoir vu cette séquence de gameplay, j’ai été un peu déçu. Le jeu était visuellement très beau, mais j’ai vraiment eu cette impression de voir « un TPS de plus ». La seule originalité du jeu était le pouvoir du personnage que l’on incarne, qui pouvait manipuler le temps. Même si quelques idées de gameplay semblaient tourner autour de ça, le jeu ressemblait quand même à un bête jeu d’action, avec des barils explosifs partout dans les décors et des gros soldats en armure lourde à la fin du niveau. Décevant venant de Remedy, dont j’attends plus qu’un jeu d’action « pop corn » à la Uncharted ou Gears of War. Bon, après, je ne vais pas juger le jeu sur une séquence, mais j’ai vraiment été refroidi… J’espère au moins que l’ambiance et l’histoire seront au rendez vous, comme dans Alan Wake. Et j’attends aussi avec impatience de savoir comment la relation entre le jeu et la série TV va fonctionner.

On a ensuite eu le droit à un trailer pour Fable Legends, qui ne m’intéresse toujours pas (de toute façon, je crois qu’aucun Fable n’a jamais réussi à me procurer plus de plaisir que de frustration) et l’annonce d’un nouveau jeu: Scream Ride. Et là, je pense qu’on tient LE JEU BIZARRE de la Gamescom. Honnêtement, je trouve cette annonce… ultra glauque. Le trailer commence avec une ville futuristique (à ce moment là tout est possible, ça pourrait être cool), puis nous parle de construire des attractions procurant des sensations fortes (là je pense à des jeux comme Theme Park World)… avant de sombrer dans la folie et de nous révéler le vrai but de ces attractions: tuer les gens qui y montent de la pire façon possible. Sérieusement? Je sais que c’est surement un truc « fun » comme Pain a pu l’être, mais l’annonce était juste mal foutue. Le ton n’était pas correct, ou l’humour pas « juste ». Toujours est il que j’ai trouvé cette annonce bizarre, j’ai ressenti comme un malaise. Je veux dire, on nous montre des gens qui montent dans nos attractions, heureux, et après on les voit hurler de terreur avant que le manège ne déraille… Non, je sais pas, j’ai vraiment pas aimé.

sunset-overdrive-cinef3s7j

La conférence s’est terminée avec quelques trailer et séquences de gameplay de jeux déjà annoncés. Je ne reviendrais pas sur Forza Horizon 2 (les jeux de bagnoles c’est pas trop mon truc…) ou Halo Channel (je n’ai pas bien compris cette annonce, je suivais plus trop, j’étais encore sous le choc de l’annonce Tomb Raider).
Sunset Overdrive a une fois de plus été mis en avant, et même si je trouve que c’est une licence qui s’annonce vraiment cool de la part d’Insomniac, je commence à ne plus supporter le marketing autour de ce jeu. Cette façon bien LOURDE de nous dire à chaque fois « hey mec c’est trop cool, c’est trop fun, on est des oufs! ». Sérieux, c’est bon, on a compris! Cela ne m’empêche pas de penser que si un jour j’ai une Xbox One, Sunset Overdrive sera surement l’un de mes premiers jeux.
Ori and the Blind Forest m’a par contre déçu. Non pas qu’il m’avait super emballé auparavant, mais je gardais quand même un œil curieux sur lui. Et au final, cette séquence de gameplay m’a juste fait penser à Rayman Origin, en plus mou.

Cette conférence GamesCom de Microsoft était vraiment réussie. Avec de la diversité, beaucoup de jeux présentés avec plus qu’un trailer en CGI et l’annonce de l’exclusivité de Rise of the Tomb Raider qui a surpris tout le monde, Microsoft a marqué les esprits. Cette conférence a été, pour moi, largement meilleure que celle de l’E3. Je n’irais pas jusqu’à dire que je vais m’acheter une Xbox One dans les prochains jours, mais l’idée commence à faire son chemin…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s